Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

11 Jul

Une ombre sur le Monde le nouveau roman de Michel Zordan

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #Un auteur du Sud Ouest

tome5-couverture1-1La saga gasconne se poursuit -  En septembre chez votre libraire -  Une ombre sur le Monde  ISBN   978-2-9532863-4-2  dans la série les exilés de L'Arcange

 

Le trois août 1930, quelques mois à peine après notre arrivée,  la famille Montazini, ma famille, emménageait à L’Arcange.  Ça c’était l’un des bonheurs que le destin nous envoyait. Je me rappelle très bien ma première visite dans cette maison. Je précédais papa et Mariéta et, comme pour découvrir un trésor, j’appuyai doucement sur la clé du loquet. Puis, lentement, dans un grincement, j’avais poussé toutes les portes, et mon imagination s’était aussitôt mise à pétiller. J’étais persuadé que cette valeureuse bâtisse, baptisée du nom un peu insolite de L’Arcange, recélait des secrets et des mystères enfouis depuis la nuit des temps.  Ce que nous décourvrîmes quelques mois plus tard dépassa toutes nos espérances. En septembre dernier, le Père Guillaume, une religieux de l’abbaye de Flaran, nous apprit l’origine du nom de L’Arcange.

 

 

Extrait Une ombre sur le Monde: – Écoutez, monsieur Fontaine, vous avez vu mon ami et vous avez entendu le diagnostic du docteur Charles Rivière. Si vous ne tentez pas quelque chose, il va mourir. 

– Jeune homme, que se passera-t-il si votre ami meurt sur ma table d’opération ? Je suis déjà en infraction en soignant les chiens, alors un humain.

– Que voulez-vous qu’il se passe, monsieur Fontaine ? Je pleurerai mon ami et je le ramènerai à sa mère dans notre Gascogne. Personne n’ira dire à quiconque qu’il est mort sur votre table, si c’est ça qui vous fait peur. Nous sommes des combattants de l’ombre, cher Monsieur, nous tuons dans l’ombre et nous mourrons dans l’ombre. Vous savez pourquoi il est dans cet état ? Parce que je me suis absenté du campement. Si j’avais été là, peut-être que les choses se seraient passées autrement. Je vais vous dire pourquoi je me suis absenté, c’était pour ramener un papa qui s’appelle Julien à sa femme et à ses deux enfants. Vous savez ce que la Gestapo a fait à ce papa qui est aussi le mari de ma sœur ?  Pour essayer de le faire parler, ils lui ont écrasé les mains à coup de crosse de pistolet. Ensuite ils lui ont arraché les ongles de ses dix doigts et lui ont coupé l’auriculaire. Mais le plus horrible reste à venir, à chaque fois qu’ils le torturaient, ils appelaient sa femme, ma sœur, au téléphone et lui faisaient entendre les cris de douleurs de Julien. Alors monsieur Fontaine, j’ai déjà ramené Julien à sa femme à moitié estropié. Je vais maintenant ramener Gaston mort à sa mère, en me reprochant toute la vie de n’avoir pas tout tenté pour le sauver. 

Dans son petit village, avec ses clients, ses chiens et le comte, Julien Fontaine était bien loin de tous ces tourments. Mes paroles exaltées firent mouche.

Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.