Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

08 Aug

Un parking géré par une bande de jeunes à Marseille …

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #Réflexions du jour

PICT0932Enfin des jeunes qui se décarcassent et se mettent au boulot, vous n’allez quand même pas vous plaindre…

 

C’était il y a quelques jours… En France c’est toujours la même chose, tout est prétexte à jérémiades. Il fait beau, ça va pas parce qu’il fait trop chaud. Il pleut, il neige, il fait gris, il fait… ça ne va pas non plus. Les jeunes ne trouvent pas de travail (ou ne veulent pas en trouver, si, si on l’entend dire…)  ça chouine encore.  Cette fois ils s’y mettent,  et à Marseille encore.  Nous devrions les encourager, mais là encore la plupart crie au scandale, parce qu’ils ont pris en charge un parking et qu’ils font payer les automobilistes. Mais c’est tout à fait normal qu’ils les fassent payer, dans toutes les villes, le moindre bout de trottoir, les municipalités vous le font raquer à prix « haut de gamme ».  Dans ce cas précis, à Marseille, les jeunes veillent en plus sur votre voiture.  En ville le long des trottoirs, les municipalités,  elles aussi veillent sur vos voitures en vous garnissant le pare-brise de PV à 17€ (ça vient de sortir).  Imaginez que dans les supermarchés, les caissières vous laissent repartir sans encaisser le prix de vos marchandises, ça pourrait pas allez, elles se feraient virer illico-presto, et  ça serait normal.  Alors pourquoi en vouloir à ces jeunes qui proposent un service qualité-prix somme toute très correct : à peine un petit billet de  5 €. 

 

Faut savoir ce que vous voulez, si à la première initiative,  vous les rebutez, ça va pas le faire, ils vont retomber dans l’oisiveté ces gamins.   Et on le sait,  l’oisiveté est mère de tous les vices,  donc nous devons absolument les encourager et même leur donner des idées.

Demain, les jeunes pourraient s’intéresser à d’autres secteurs, comme la revente de voitures qui reviennent un prix fou à leur propriétaire.  Une bagnole c’est la ruine, et  par les temps qui courent mieux vaut réduire les dépenses. C’est pas moi qui le dit, mais les péages, le carburant, les réparations, les assurances et j’en passe, c’est tous les jours à la télé dans les doléances de nos concitoyens.  En récupérant ces voitures et en les revendant, soit dans l’état,  soit en pièces détachées, les jeunes et les moins jeunes sans travail rendent service à la société. Et les motos, les scooters, c’est très dangereux ces engins là, si les jeunes peuvent vous en débarrasser, c’est quand même faire une bonne action, et en plus ils gagnent bien leur vie. 

 

Trouvez-moi un seul parent qui s’en plaindrait : ouais, mon fils, il gagne trop bien sa vie, ça va pas, il faut que ça change ! 

 

Je lance un appel, si vous avez d’autres idées (attention, sérieuses les idées)  n’hésitez surtout pas…

Commenter cet article

Damien Tranquille 08/08/2011 22:41


Ils pourraient faire un jardin sur le Vieux Port et vendre les légumes au marché, ou alors allez à l'usine comme les autres. En même temps, les usines à Marseille il n'y en a plus beaucoup.


Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.