Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

28 Aug

On n'demande qu’à en rire : Catherine Barma dénonce l'affaire des Potes'H

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #je ne vais pas me gêner

 Nous étions le 12 avril 2011 - On n'demande qu’à en rire, on touche le fond !!!  L’affaire des Potes’H PICT2100cache t-elle un mal plus profond ?

 

Je ne vais pas me gêner pour dire que c’est « la vase » que remonte maintenant à la surface, cette date du 12 avril sonnera-t-elle le glas de la fantastique émission : On ne demande qu'à en rire ?

 

Comment le service public a-t-il  pu en arriver là ?  Y a-t-il des complices infiltrés au plus haut niveau, et pourquoi pas au sein même des instances dirigeantes ?

 

L’affaire des Potes’H serait-elle révélatrice de procédés ignobles, je dirais même mafieux,  peut-être déjà très repandus dans   les émissions télé ? 

 

Des sociétaires se griment et s’inventent un nom de scène.  Les Potes’H sont en réalité des sociétaires de l’émission, sûrement déjà très bien rémunérés par la chaîne. Je dis bien,  sûrement, car malgré mon insistance, personne n’a souhaité me mettre dans  la confidence, le secret est très bien gardé, combien gagne les sociétaires, mystère ?  « Pourtant c’est nous qui paye !!! »  

 

Bref, toujours est-il que trois d’entre eux, et non des moindre, se sont grimés pour passer plus souvent dans l’émission, et pourquoi, sûrement pas pour le plaisir de se faire buzzer,  et humilier par le jury de choc : Benguigui, Barma, Métayer, avec  Ruquier aux commandes. 

 

Non, leurs intentions était plus fourbes, plus perfides, je dirai même plus mesquines, c’était juste  pour gagner plus : passer plus, pour gagner plus, telle est leur devise.On se demande bien, ou ils sont allés chercher ça ? 

 

Depuis combien de temps cela durait-il ?  Difficile de savoir, de toute façon, ils diront que c’était la première fois, je les connais ils n’avoueront pas. Je vais quand même vous donner des noms, il s’agirait de Garnier et Sentou, et d’Arnaud de Tsamère.  Attention, rien ne prouve que cette pratique ne s’est pas généralisé, les Jacky, les Roger c’était peut-être ODB et Babass.  On les a déjà vu grimés en drakwen, alors pourquoi pas en Jacky et Roger.  Et Raymond,  le gars de Bordeaux, c’était peut-être Jérémy Ferrari.  Et les Lascars Gays en qui étaient-ils grimés ? Tout de même pas en Nicole Ferroni, ils sont deux, où est leur combine à ces lascars, peut-être à tour de rôle ???  

 

Voilà ou passe l’argent durement gagné,  du contribuable français, j’irais même plus loin, l’argent de tous ceux qui vivent sur le sol de France. Faut quand même pas oublier une chose, même les « étrangers, y compris les Anglais (voir Turbulences Champêtres) » paient leur dime à l’état, et pour en faire quoi, je vous le donne en mille, pour rémunérer des « contrefacteurs » dans l’émission,  On ne demande qu’à en rire

 

Où allons-nous trouver « l’homme ou les hommes » capables de démanteler une telle  embrouille.  Je vais vous donner un tuyau,  je crois que du coté d’un grand constructeur français d’automobiles, certains on fait très, je dirais même très,  très fort.  Dépêchez-vous, après de telles performances,  ces messieurs ne seront pas libre très longtemps.

 

Petite précision, hier, c’est encore Catherine Barma qui a dénoncé l’arnaque et qui l’a révélé au public. Catherine Barma, un grand bravo, et merci du fond du cœur, je vous donne un 18/ 20.


Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.