Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

22 Mar

On n’demande qu’à en rire : Mme Catherine Barma, de Vérino on s’en fou

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #je ne vais pas me gêner

le poney de ConstanceQue sont-ils devenus ? Double zéro pointé pour Vérino, je lui décerne le bonnet d'âne. En début de semaine le « on s’en fou »  de Catherine Barma,  commentant le sketch d’une nouvelle recrue fille.  C’est vrai, moi-même qui ne suis pas connaisseur, j’aurai pu dire la même chose. C’était plat, sans texte, très ordinaire. Mais Catherine Barma aurait pu récidiver en cette fin de semaine avec Vérino, la super star de l’émission.  Heureusement qu’il avait le prompteur le bougre.  Et lorsque la chute est arrivée, après à peine un peu plus de deux minutes, j’ai observé la tête catastrophée de madame Barma. Cette dame semblait dire « mais c’est pas dieu possible, il ne va pas me faire ça ».  Et bien si madame Barma, Vérino a osé.  Il a réussi à faire 35 passages, je ne sais toujours pas comment.  Il ne vient dans l’émission que pour faire sa com,  sa réclame. On n’demande qu’à en rire, c’est sa page de pub. Mauvaise pub d’ailleurs, mais il se montre à la télé. Vérino est un « humoriste » de la trempe des Babass.  Et Babass, la production,  elle l’évite. À peine son nom évoqué, l’audience chute.   À quand la même chose pour Vérino.

 

Et  le comble, est que ce  Moosieur Vérino va faire l’Olympia. La première partie du très célébrissime Franck Dubosc.   Nous ne sommes pas très loin de Noël. Peut-être une séance gratuite offerte aux plus défavorisés.  C’est très méchant de se moquer,  et de leur offrir du mauvais spectacle juste parce qu’ils sont  pauvres.  

C’est quand même bizarre ces jeunes,  on les croit intelligents et pourtant !  Combien d’humoristes se sont-ils fait connaître du grand public grâce à l’émission « On n’demande qu’à en rire » ?  Ils sont légions,  et Vérino,   même s’il est mauvais est  l’un d'eux.  Pourtant, aucune reconnaissance, dès qu’on les remarque ailleurs, ils bâclent.  Attention, les loustics, la  célébrité s’effrite très, très vite.  Vous allez très rapidement retourner dans le très grand sac des intermittents du spectacle au chômage.  Et comme vous ne savez rien faire de vos dix doigts,  et rien faire tout court, vous allez finir dans la rue.  Attention pas dans le spectacle de rue. Non, non, il y a des très bons qui font ça. Vous allez  finir SDF. 

PS : Un petit conseil, stars éphémères, dans quelques mois tout le monde vous aura oublié, complètement oublié. Mais vous avez quand même de la chance,  c’est bientôt Noël,  l’époque des cadeaux. Qui dit cadeaux, dit emballage. Profitez de l’aubaine pour récupérer un grand carton, bien épais.  Très utile quand il fait très, très froid et que l'on a plus de maison.  Parce que même vos proches parents vous renieront.

Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.