Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

31 Mar

On n’demande qu’à en rire : Catherine Barma… ils enflent du caillou…

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #je ne vais pas me gêner

un bruit qui court

C'était il y a longtemps--- très longtemps... Madame Catherine Barma,  certains de vos candidats enflent bien trop vite du caillou !

Lundi 15 octobre 2012 un nouveau cap vient d’être franchi.  Cette émission ne fonctionne plus qu’avec une poignée de  soi-disant comiques. Je n’utiliserais pas humoristes,  ça serait leur faire trop d’honneur.  On a la nette impression que les candidats n’ont absolument rien préparé. Qu’ils arrivent sur scène en ayant juste lu le sujet quelques minutes auparavant.  Ces pseudo-humoristes  se foutent ouvertement des téléspectateurs. 

Après deux, voire  trois à quatre passages, ils enflent du caillou et se prennent pour des stars.  Ils  y en a même qui osent  se rebiffer après les commentaires négatifs des jurys.  Honte à eux.

Et les Décaféinés, les chouchous du jury, parlons-en. Eux n’enflent pas trop du caillou, mais  ils sont,  parfois moyens, et parfois mauvais.  Jamais bons. Pourtant d’après les buzzeurs ils ont été les meilleurs, ce lundi 15 octobre.  Pour moi ils  sont à l’image de ce qu’est  l’émission aujourd’hui : une véritable catastrophe,  une déroute télévisuelle.   Alors que durant deux longues années,  Laurent Ruquier luttant comme un forcené en avait fait un modèle du genre. Sortant de l’ombre des  dizaines d’humoristes de talents, aujourd’hui l’émission retombe comme un soufflet trop cuit.

Nous n’en sommes pas encore au fameux lundi noir du 28 octobre 1929,  mais attention.

Faudrait demander aux Décaféinés de reprendre du café normal.  Avec le double de caféine même, peut-être que…  Leur sketch sur le salon des mariages, une absurdité sans nom.  Si c’est ça le haut niveau dans l’émission,  je le déplore. Un petit ou une petite nouvelle qui aurait présenté un tel spectacle,  aurait été éjecté   après moins d’une minute.   J’entends d’ici les réflexions  de madame Catherine  Barma : je suis désolé mais vous n’êtes pas fait pour cette émission.  Pour amuser les mariages ou les anniversaires, ou pour les petites salles de province et si vos commanditaires ne sont pas trop regardants ça pourrait encore aller. Mais pas chez nous.  

Pourtant, sur le plateau de la très célébrissime et très onéreuse émission de « On n’demande qu’à en rire », ce lundi 15 octobre, les désormais très célébrissimes Décaféinés sont à l’œuvre.   Et c’est l’euphorie qui gagne le public et les jurys. Je n’ai pas dû  regarder le même spectacle, ou alors c’est ma télé qui déforme les images et le son.   Moi je crois plutôt que le chauffeur de salle du Moulin Rouge  est un bon, un très bon même. C’est encore lui qui a le plus de mérite.  Il incitait les spectateurs à bien réagir, et le jury qui ne voulait pas être en reste se forçait à rire.  Et comme il riait, il ne pouvait faire autrement que de mettre une bonne note.  Un gâchis énorme de la redevance publique. Et dire que le gouvernement envisage sérieusement de taxer les télés des résidences secondaires, pour permettre  quoi : de nouveaux  gâchis ?   

Un véritable scandale, je comprends pourquoi Laurent Ruquier a quitté la chaloupe.  Il revient de temps à autre, pour écoper, pour éviter qu’elle ne s’enfonce de trop, pour la maintenir juste à flot.  Mais je le vois bien, il est dubitatif,  se disant,  mais qu’est ce que je fou là ! 

Ah oui, j’allai oublier,  ils ont inventé un nouveau truc, pour tenter garder le suspens jusqu’à  la fin, et éviter que les téléspectateurs ne désertent la chaine. L’audience ça compte quand même un peu. Lorsqu’un candidat n’obtient pas les 60 points, mais que le public du Moulin Rouge lui a décerné une note de 12, c’est le jury qui vote pour savoir s’il peut retenter sa chance.  Foutaise, c’est juste,   une manigance de plus.

Messieurs et mesdames les candidats,  vous avez une chance inouïe de passer dans cette émission,  et vous la gaspillez !   Mais c’est peut-être l’époque qui veut ça.

PS : Ce soir 16 octobre les jumeaux ont été les meilleurs, selon les nouvelles normes bien sûr. Comme à son habitude Vérino  s’est complètement planté.  Même les deux premiers buzzés ont été meilleurs que lui.

Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.