Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

01 Sep

On n’demande qu’à en rire : Arnaud de Tsamère casse Catherine Barma en direct…

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #je ne vais pas me gêner

carcas La fessée était spectaculaire, mais très largement méritée…J’y crois pas,  c’est hallucinant, c’est du jamais vu, Catherine Barma coiffe maintenant trois casquettes : productrice,  jury  et… et… humoriste… J’espère qu’elle a de grands placards pour mettre tout ça.

Si, si, vous avez bien lu, la gentille dame (toujours très souriante) a apparement envoyé une vidéo de sketch à l’émission, mais pas de chance pour elle, Laurent Ruquier l’a refilé à Arnaud de Tsamère. Le mec,  gonflé, très gonflé même, a usé d’un subterfuge pour l'attirer sur scène (avec bien entendu,  la complicité du maître de cérémonie, Laurent Ruquier). Il a ensuite et très méthodiquement,  déglingué l’intruse en direct, devant  des millions de téléspectateurs : madame Barma, votre sketch, c’est nul, archi nul, c’est plus bas que bas.  Comment peut-on oser proposer un truc pareil ?  Le malin s’était fait accompagné par une pro, une certaine Florence Foresti,  venue là incognito. Ils se sont repassés l’envahissante comme une balle de ping-pong.   La séance a été dure, très dure et très éprouvante pour la reine Barma, elle a duré plus de cinq minutes. Elle en est ressortie toute dépitée.  Laurent Ruquier buvait du petit lait, c’est normal, on a l’impression qu’ils s’apprécient,  mais j’ai ouï-dire qu’ils sont comme chien et chat. Monsieur Benguigui se cachait pour en rire, Eric Métayer m’en pensait pas moins. Le problème c'est que les téléspectateurs croyant à un sketch ont donné une très bonne note et malheureusement, la reine Barma pourra revenir et remonter sur les planches.

Attention, lorsqu’Arnaud de Tsamère sera de retour, avec la reine Barma aux commandes du buzzer, les foudres vont s’abattre sur l’humoriste. Va falloir que le bonhomme s’équipe d’un gilet pare-balle, il a le cuir épais,  mais il va quand même morfler le bougre.  Courage petit, courage, ce que tu as fait est bien, très bien même.

Faut quand même vous dire que dans la première partie, la bande des quatre avait atomisé les deux nouveaux.  Ils ne les avaient d’ailleurs fait revenir que pour ça. À peine sorti du nid,  Julia Dorval et Vincent Caire se sont fait flinguer avec des 6, des 5 et même des 4.  Un vrai tir aux pigeons, les coups sont partis très brutalement, très violement, les explications des « Juges de la cour suprême » étaient hilarantes de contradiction : soit c’était trop écrit, soit pas assez.   Toujours est-il qu’avec  les mêmes textes,   Babass le chouchou (si, si, c’est le chouchou, sauf  qu’un jour …et ce jour là…) aurait fait un triomphe, et ODB n’en parlons même pas. Et Constance, avec le texte de Julia elle aurait  fait quoi…Le favoritisme est trop présent dans cette émission, ça ce voit trop,  et va falloir que ça cesse.

Mais Julia, si elle a été viré, c’est aussi à cause de qui…allez, c’est quand même pas très  difficile à trouver. C’est bien sûr à cause de Constance… à cause de l’ombre qu’aurait pu lui faire la belle Julia, et oui… Julia est plus grande que Constance… Elle cache bien son jeu celle-là, et tous les cadeaux qu’elle reçoit, un poney, un robot ménager, un Tornado tout de même, c’est pas rien… et tout le reste…

Arnaud de Tsamère avait remarqué le manège en coulisse et il a même consolé les deux candidats qui étaient au bord de la crise de nerf. Ils étaient anéantis les pauvres petits (la direction de la chaine pourrait quand même prévoir un psy dans les loges).  Ils ne sont pas prêts de remonter sur une scène les deux jeunes, ils sont perdus, cassés à jamais, c’est triste.

Heureusement Arnaud était là, je pense qu’il a voulu les venger, il savait qu’il prenait des risques, qu’il mettait sa carrière en danger, mais il n’a pas hésité.

Monsieur Arnaud de Tsamère, bravo, vous êtes un seigneur, vous avez un grand cœur, vous irez très loin… Attention quand même à ne pas trop en faire…Le capital sympathie, ça s’effrite vite…


Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.