Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

23 Mar

Les chinois en rigolent encore...

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #Réflexions du jour

la-chineLa Chine maître du jeu en Europe, c’est pour bientôt. Incapable d’un peu de bon sens, les Européens et tous les occidentaux vendent leurs âmes au diable (le diable c’est le fric et ceux qui le possèdent). Depuis plusieurs mois déjà c’est le feuilleton grec (la fin est peut-être déjà en boîte) entrecoupé par les épisodes, Portugais, Espagnol, Irlandais, Italien ou encore Français et Américain.

 

Nous avons quoi dans la tête à la place du cerveau, très certainement des petits poids. Plus besoin de les cultiver dans nos jardins, ou de les acheter en boîte, notre organisme les fabrique en direct et peut directement les ingérer. Nous, les pays les plus riches, les caïds qui donnent des leçons à la planète entière demandons l’aide des pays émergeants. C’est à dire l’aide des pays qui travaillent dur, qui font des efforts, mais qui ne sont pas encore à même de nourrir correctement toute leur population.

 

Nous sommes incapables de nous entendre, incapable de prendre conscience que les peuples qui proposent de nous aider, veulent juste nous aliéner. Ils ne sont plus obligés d’utiliser les armes conventionnelles, ils ont celle qui d’entre-toutes, est de loin aujourd’hui la plus efficace : l’argent.

 

Il y a quelques décennies les américains nous achetaient avec le coca-cola, le chewing-gum, les bas nylons pour les femmes, leurs héros sur grand écran, leur musique. Et puis est venu le temps du fameux hamburger, viande prémâchée, emballée dans la salade, rondelles de tomates et ketchup, servie dans du pain de mie mal cuit. Pour nous le progrès, c’était ça … Ça permettait et ça permet toujours de manger rapidement et de gagner du temps, pour dépenser encore plus…Futé quand même ces américains, et nous on plongeait et on plonge toujours.

 

Aujourd’hui à part les feuilletons télés et quelques films, la suprématie des américains c’est terminée.  

 

Aujourd’hui nous sommes accros aux produits pas chers venant d’Asie. On se fout royalement des esclaves qui dès 5 ou 6 ans commencent leur vie de labeur, pour ne jamais en voir la fin. Nous, ce qu’on veut, ce sont des produits pas chers, pour en consommer toujours plus. Dans nos pays, les êtres humains ne peuvent exister que s’ils consomment, sinon ils sont radiés de la société.

 

Aux dernières nouvelles, les chinois ont répondu présents (enfin presque) pour entrer dans le fond d’aide international mis en place par les européens et nous aider à nous enfoncer encore plus. Mais ils exigent en contreparties d’avoir un droit de regard sur le déroulement des opérations. Pas fous les Chinois (mon autre article le sujet : La France bientôt colonisée par la République Populaire de Chine ?)

 

Bien sûr que les politiques nous parlent d’indépendance, ils nous font croire que s’ils sont élus ou réélus ils la renforceront, mais c’est faux et archi faux. Notre indépendance commence par notre indépendance financière, et financièrement nous ne sommes plus indépendants. 70 milliards d’impôts, juste pour rembourser les intérêts de notre dette abyssale : c’est aujourd’hui le premier budget de l’état. Mais ça ne choque personne, c’est certainement moi qui suis bizarre.

 

Pour glaner les voix, et les politiques l’ont bien compris, ils n’ont qu’une chose à faire, parler de l’augmentation du pouvoir d’achat et ça marche. La fierté de notre indépendance, et la fierté tout court on s’en fou pourvu qu’on ait un peu plus d’argent à dépenser. Ben oui, les occidentaux n’ont qu’un but dans leur vie, un seul, consommer, et consommer toujours plus.

 

La fierté d’un peuple est sa véritable seule richesse, l’argent a fait de nous un peuple pauvre…

 

Les Chinois en rigolent encore…Où alors je suis en plein cauchemar, je préfère ça…Lorsque je vais me réveiller tout ira bien…

Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.