Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

21 Jan

la princesse de bronze

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #Édition ; culture ; littérature ; livre ; lecture ; écrivain ; critiques ; roman ; salon du livre ; Michel Zordan ; romans de terroir ; libraires ; librairie ; écriture ; prix littéraires

la princesseAztésia prit mes mains et les serra très,  très fort ;  j’étais persuadé qu’elle comprenait mieux que moi ce qui m’arrivait.

 

– Mon chéri,  je dois te dire que ce qui t’arrive en ce moment n’est pas véritablement de  ta faute.   Nous allons rentrer à la maison et nous essayerons d’en parler.   J’ai rapporté beaucoup de cadeaux pour toi,  j’ai hâte de te montrer tout ça.  Je ne me suis pas oubliée non plus, je crois même avoir fait quelques folies.  De toute façon mes prestations de Londres sont encore mieux  payées qu’en France,  alors j’en ai profité. 

 

Durant tout le trajet de retour,  nous ne prononcions pas le moindre  mot.  Aztésia tenait fort mon bras, et il me semblait  recevoir au travers de ce lien une énergie régénératrice.  J’avais l’impression de m’imprégner d’une force qui m’écartait des profondeurs dans lesquelles mon ennemi semblait m’avoir entraîné.   À peine la porte de notre appartement fut-elle refermée que la princesse m’attira vers elle.  Nous restâmes dans l’appartement toute la soirée du samedi et tout le dimanche. Puis Aztésia me reparla du pacte qu’elle avait conclu avec  Xauqui, la déesse de la Lune et des ténèbres. 

 

–  Le pacte dit ceci : «  Chaque fois qu’un homme t’aimera, un maléfice devra s’abattre sur lui.  Cela ne pourra être ni  la mort, ni  la folie, ni la maladie ou même l’infirmité. Ce maléfice devra toutefois bouleverser sa vie,  mais sa blessure ne devra jamais  être physique.  Si après la première aube tu n’as toujours rien décidé sur la nature de ce sort, c’est moi qui choisirai à ta  place et qui l’infligerai à cet homme ».

 

 – Je n’ai rien décidé de ce sortilège ; lorsque j’y ai repensé, le délai était déjà dépassé, de toute façon je n’aurais pas eu le courage de décider quoi que ce soit.  C’est Xauqui qui te l’a infligé,  elle veut se venger des hommes et elle est en train d’essayer de te changer.   Elle veut transformer Raphaël le gentil  en Raphaël le délinquant. Mais je crois qu’une autre force est en train de contrecarrer ses plans. Xauqui te tire vers le bas, mais  notre allié inconnu te tire vers le haut.

 

 

– D’après toi je ne suis qu’un jouet entre leurs mains,  je n’ai aucun moyen de me soustraire à leurs actions ?

Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.