Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

19 Dec

La louve de Notre-dame

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #Un auteur du Sud Ouest

la louve de Vianne-5Auteur Michel Zordan - Extrait : Vianne est une charmante bourgade de Gascogne sise en pays d’Albret. Blottie dans un coude de la Baïse. L’une des particularités de Vianne est d’être une bastide fortifiée ; deux tours et une partie des remparts sont toujours visibles aujourd’hui. Chaque année, à partir de juin et jusqu’à fin août sont organisés des marchés fermiers nocturnes.

C’est sur l’un de ces marchés fermiers que je rencontrai une vieille dame proposant des plantes médicinales. Engageant la conversation, l’herboriste semblait très bien connaître l’histoire de la contrée. De fil en aiguille elle me parla de Jourdain de l’Isle, héritier de Vianne de Gontaut-Biron, qui fonda en 1284 la bastide en l’honneur de sa défunte tante. D’après cette sympathique dame, Jourdain de l’Isle n’était pas un gentil, mais un méchant, et il comme un méchant. Gentiment elle me demanda si j’étais allé saluer la louve.

 

– De quelle louve s’agit-il, ma chère dame ?

 

– De celle gravée sur le mur de l’église Saint-Christophe pardi !

 

 

L’herboriste m’expliqua alors que l’église Saint-Christophe avait été rebaptisée après sa reconstruction au XIVe siècle. À l’origine elle se nommait Notre-Dame de Villelongue et faisait partie du village de Vilalonga. C’était sur le mur de cette église qu’était apparue la louve. Une énigme véritable, cette louve ! Comment était-elle apparue à cet endroit ? Quel rôle avait-t-elle joué dans l’histoire du pays d’Albret ? Était-ce un signe, une marque secrète ? Était-elle seule ? Les louves ne sont jamais seules. Détail qui avait peut-être son importance, la louve a été gravée sur une seule et même pierre. Cela voulait peut-être dire qu’elle venait d’ailleurs. Apportée là par les Compagnons au moment de la restauration de l’église. Mais quelle restauration, celle de la reconstruction, après que Jourdain de l’Isle l’eut détruite,  ou alors celles intervenues au fil du temps, avant même que Vianne ne fût fondée, en lieu et place du village de Villelonga.

L’histoire de Vianne est étroitement liée à celle du pays d’Albret, et de la Gascogne. Vianne de Gontaut-Biron reçoit en héritage de son père Vital de Gontaut-Biron, seigneur de Mongaillard, le château de Mongaillard et ses dépendances, celui de Puch et celui de Gontaud en Agenais, plus quelques autres petites possessions. Les terres sur lesquelles le village de Vilalonga est érigé font alors partie intégrante du château de Mongaillard. Quelque trois kilomètres plus à l’Ouest se situe Xaintrailles, autre fief gascon, et haut lieu historique en pays d’Albret. Mais un autre fief, devenu illustre grâce à son seigneur, est imbriqué au milieu de tous, celui de Lasmazères. Après plus de sept siècles Lasmazères existe toujours, mais il n’est plus qu’un simple lieu-dit.

 

Xaintrailles, Mongaillard, Vianne, avec presque en son centre Lasmazères, et la source du Diable. C’est dans ce triangle que se cachait l’énigme de la Louve de Vianne.

 

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.