Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

31 Aug

Agen, 8ème festival du Grand Pruneau Show du 31 août au 2 septembre 2012

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #Terre du Sud-ouest - ça vaut le détour

prunier.jpgJ'entend le loup le renard et la belette - Grands concerts : Nolwenn Leroy, Gérard Lenorman et les Pony Pony Run Run   

 

Pour tout savoir sur le pruneau d'Agen (enfin presque)-  Hubert Caillavet (1991), un ingénieur horticole travaillant à la Station de Recherches Viticoles, d'Arboriculture fruitière, près de Bordeaux, supposait que la prune d'Ente « aurait été introduite d'Orient à l'époque des Croisades et fut multipliée d'abord dans les vergers du monastère bénédictin de Clairac (Lot & Garonne). Ce sont probablement les moines qui, les premiers, ont pratiqué le séchage de la prune. Cette variété était appelée autrefois prune d'Agen ou prune Datte. Elle prit ensuite le nom de Robe de Sergent, son coloris rappelant celui de l'habit des sergents de police avant la Révolution de 1789. L’appellation "d'ente" semble avoir été donnée pour la première fois en 1846, car à cette époque, on remarqua qu'il était préférable de "l'enter" (ce qui veut dire greffer en vieux français). »

Une étude de variabilité phénotypique et de structure génétique sur 80 variétés de pruniers d'une collection de l'INRA a détecté dans l'échantillon de pruniers d'ente deux populations ancestrales différentes. Pour les auteurs l'origine historique donnée par Caillavet pourrait « offrir une explication des deux origines différentes détectées dans cette étude ».

 

fleurs-de-prunier-d-enthe.jpgLa récolte se déroule de fin août à fin septembre. Les fruits sont passés dans un tunnel de dessiccation à 70-80°C durant 20 à 24 heures.

 

Des preuves demeurent de sa culture au XVe siècle. Le DrTarry, de la Société d'agriculture d'Agen, a publié en 1821 un article justifiant l'utilisation du terme « pruneaux d'Agen » pour cette production. En effet, l'épicentre de la production se trouve 30 à 40 km plus au nord, vers Sainte-Livrade-sur-Lot et Villeneuve-sur-Lot, mais c'est bien du port d'Agen que partaient autrefois les embarcations vers Bordeaux puis le reste du monde.

 

Le pruneau était un aliment favori des marins au XVIIe et XVIIIesiècles et des colons au XIXe siècle, grâce à son aptitude à conserver ses qualités de fruit au cours de longs transports, assurance contre le scorbut. La culture du prunier d'ente a été installée au XIXesiècle dans le Nouveau Monde. (Avec l'aimable participation de Wikipédia.) 

 

Plus d’infos >>>>

Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.