Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

14 Nov

Chocolatine Vs pain au chocolat

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #Bibliographie Michel Zordan, #Andromède, ou pas !, #Embrouilles de foie gras façon kalach, #Chocolatine VS pain au chocolat

Auteur Michel ZORDAN - collection le net au pré

Un assassin est très rarement programmé pour devenir multirécidiviste. La première victime, la deuxième même, sont très souvent le fruit dramatique d’un accident, d’une maladresse, d’une panique, d’une perte de contrôle passagère dans une situation pas commune.  L’arme du crime est très souvent une arme par destination, couteau, marteau, hache, ou tout autre objet qui peut tuer. On frappe, on tire, par réflexe, sans trop se rendre compte, et on se retrouve dans l’habit de l’assassin.  Pour les victimes suivantes, ce n’est plus du tout la même chose, elles sont la plupart du temps, des solutions, et lorsqu’il le faut, on n’hésite plus.

Vendredi 17 avril 2020, nous sommes en plein confinement, la France entière est au point mort. Le Musée des Saveurs de Saint-Jean, et sa boutique sont bien sûr fermés, et moi, qui en suis le directeur, je fainéante à la maison. La maison, c’est la ferme du Bouscarot, la ferme de mes parents, les Beaumont. Amélie ma maman, et Marcel, mon papa. Il y a quelques mois encore, mes parents étaient paysans éleveurs.   Ils trimaient dur pour pas grand-chose et un jour, la retraite a sonné. Retraite est un bien grand mot, disons plutôt qu’ils ont changé leur fusil d’épaule.  Aujourd’hui, ils travaillent presque autant, mais différemment, et ils gagnent enfin de l’argent, et pas mal d’argent.  Les paysans ne gagnent rien, ou presque, c’est bien connu, mais certains arrivent quand même à faire des économies, et mes parents étaient de ceux-là. Il faut bien le reconnaître, qu’à part le sel, et le poivre, ils n’ont jamais acheté grand-chose mes parents.

C’est sur les conseils avisés d’Alizée, d’une amie architecte bordelaise, que mes parents ont décidé de transformer la ferme du Bouscarot, en maison d’hôtes.  Les fonds, ils les avaient grâce à la vente de la centaine de Blondes d’Aquitaine que papa choyait, et grâce au petit pécule amassé durant des décennies. Maison d’hôtes oui, mais pas pour touristes ordinaires. L’amie architecte en question, Alizée, jeune et jolie femme, mariée, deux enfants qui habitaient Bordeaux, et qui fût un temps ma petite amie. Bref, cette dame les a convaincus qu’il était temps pour eux, de commencer à gagner de l’argent. Elle les a convaincus, et les a gracieusement aidés à établir les plans. Puis elle a gentiment dirigé, et finalisé les travaux. Une sorte de prime de rupture en quelque sorte.  Elle m’a laissé tomber pour divorcer de son mari, et en épouser un autre, encore plus riche. Un mal pour un bien, puisque quelques mois plus tard je rencontrais Manon, mon ange gardien.  Sa motivation première, prendre de l’argent, non pas aux classes moyennes, mais aux riches. Riches qui le sont devenus pour la plupart, grâce aux pauvres, aux moins pauvres et aux classes moyennes. Prendre l’argent aux riches, juste retour des choses, l’idée était lumineuse, et elle marche.

https://www.kobo.com/fr/fr/ebook/chocolatine-vs-pain-au-chocolat      à télécharger gratuitement sur KOBO ....

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.