Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

09 Oct

Les grands tourments

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #Michel Zordan, #rentrée littéraire, #collection les exilés de L'Arcange, #les grands tourments

 

Fin 1929, pour échapper à la vindicte d’un fasciste fanatique papa décide de notre exil en France. Le 3 février 1930, la famille Montazini, Émilio, mon papa, Mariéta ma grande sœur et moi Sylvio arrivons en Gascogne, dans le Gers. C’est au château Tourne Pique, dans la bourgade de Floréal que nous posons nos valises. À peine quatre mois plus tard, le capitaine Aristide Clément Autun, propriétaire du château, propose à papa d’acheter la ferme de L’Arcange. Délaissée depuis plusieurs années, ses terres sont réduites à l’état de friches, mais cela nous est complètement égal. Nous sommes les plus heureux au monde, nous avons  enfin une maison bien à nous et l’important est là… En septembre 1933, le père Guillaume, un religieux de l’abbaye de Flaran, nous apprit l’origine du nom de L’Arcange.

 

Les grands tourments

ISBN 978-2-9532863-3-5  -   282 pages 

Les grands tourments  -  volet 4, collection Les exilés de L'Arcange

extrait : La pêche aux écrevisses - Amandine se saisit de l’épuisette, simple carrée de grillage fin, relevée sur son pourtour, que Félix avait fixé au bout d’un manche de bois. Doucement, j’attrapai la canne et commençai délicatement à la relever. Dans le même temps, Amandine plongea tout aussi délicatement l’épuisette dans l’eau et dès qu’elle put apercevoir l’appât, elle alla la positionner sous celui-ci. Ensuite, d’un geste vif, elle la remonta sur la berge. Félix était éberlué, la technique lui semblait primitive, mais terriblement efficace. Sur l’herbe, six écrevisses tentaient de s’enfuir. Quatre de bonnes tailles  rejoignirent le panier d’osier, les deux autres jugées trop petites retrouvèrent leur liberté. 

 

– Tu as vu ? C’est simple, on va te montrer encore une fois, ensuite c’est toi qui relèveras la ligne.

 

– Non, non, je ne crois pas que je puisse faire comme il faut.  Ça a l’air très simple, mais en même temps ça m’a l’air très compliqué.

 

– Gaston, si tu veux manger des écrevisses, tu dois d’abord les attraper. Il n’est pas question qu’Amandine et moi fassions tout le travail.  

 

Gaston était fébrile, de grosses gouttes de transpiration apparurent sur son front. Doucement il leva la canne, mais ses tremblements se répercutèrent jusqu’à l’appât et lorsque Amandine releva l’épuisette, seule une toute petite écrevisse était restée prisonnière. Le garçon était dépité.  

 

– Vous voyez bien, je vous ai tout fait manquer. On ne va pas rentrer à la maison avec seulement quatre écrevisses. Je préfère accrocher seulement les appâts, je vous laisse le soin de relever les cannes. 

 

–  C’est d’accord, mais il faut que tu arrives à t’y habituer,  tu en relèveras quand même quelques-unes.  

 

À trois ou quatre reprises, Gaston recommença l’exercice. Petit à petit il réussit à dompter sa nervosité et à sortir une dizaine de spécimens de bonnes tailles. Vers dix-huit heures une soixantaine d’écrevisses avaient rejoint le panier. Gaston prenait goût à la pêche et il insista pour prolonger la séance de quelques minutes. Une heure plus tard nous étions de retour à L’Arcange. Dans la cuisine, en grande discussion avec papa et madame Éliette, le grand-père de Gaston était déjà là.

 

– Alors, la pêche a-t-elle été fructueuse ?   

 

– Venez voir, grand-père, nous en avons attrapé une très grande quantité ! Jamais je n’avais passé pareil après-midi. Amandine et Sylvio m’ont promis que l’année prochaine nous pourrons y retourner.  

 

– C’est quoi cette odeur sur tes mains ? 

 

– Ce n’est rien, juste les appâts, ils doivent sentir fort pour attirer les écrevisses. Nous nous sommes lavés les mains au bord du ruisseau, mais il n’y avait pas de savon. 

---------------------------------------------------

Acheter Les grands tourments, le fichier PDF dans votre boite mail pour 4.00€>>>>

Amazon, acheter Les grands tourments, ebooks 2.99€>>>>

Acheter Les grands tourments, édition papier,  dans votre aux lettres pour 9.00€>>>>

Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.