Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

26 Apr

Les derniers cahiers 

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #Michel Zordan, #Un auteur du Sud Ouest, #collection les exilés de L'Arcange, #Les derniers cahiers

Collection Les exilés de L'Arcange -  Bonjour, moi  c'est Baptiste Montazini. Derrière moi,  notre ferme, L'Arcange.  Les  Exilés de l’Arcange,  c’est mon histoire et celle de ma famille.   L’entre-deux-guerres fut témoin de la deuxième vague d’immigration italienne vers la France. Durant les années vingt, et les années trente, des dizaines de milliers d’Italiens quittèrent leur pays, mon pays, pour trouver asile en Gascogne et dans d’autres régions de l’hexagone. Les raisons de ces exils, furent multiples, la principale cause étant la montée en puissance du fascisme.  Il n’a fallu qu’une banale mauvaise rencontre pour que la vie de notre famille bascule dans le drame. Devant la désertion des autorités italiennes, c’est grand-père, homme paisible, qui n'a eu d'autres solutions que de s'ériger en dernier rempart. Ensuite est venu l’exil en Gascogne, dans la petite bourgade de Floréal.  C’est au tout début de l’année 1930, que grand-père Émilio, Sylvio mon père, et tante Marietta arrivent au Château Tourne-Pique.

Cette première partie de l’histoire, est celle de la famille de mon père.

Du côté de ma mère,  le destin  n’a pas été plus favorable.  Toute sa famille, sa mère, son père et ses sœurs, sont morts, assassinées à Gernika, au Pays Basque Espagnol. En pleine guerre civile, l’Espagne est à feu et à sang. Ce jour tragique du 26 avril 1937, la Légion Condor d’Hitler, lâche ses bombes incendiaires sur la petite ville. Des milliers de victimes périssent. Seule ma maman, Sonia qui n’était pas avec eux, en réchappe. Quelques mois plus tard, elle se réfugie en France, chez un grand-oncle, à Saint-Jean-Pied-de-Port. Comment mon père et ma mère, se sont-ils rencontrés ? C’est dans ses derniers quatre cahiers que je vais trouver la réponse.  

 

Les derniers cahiers 

ISBN 979-10-92612-27-1  -  434 pages 

Les derniers cahiers - volet 10, collection es exilés de L'Arcange Lorsque cet après-midi-là, j’arrive près du pont, dans un coin de pré, une Dauphine rouge,  immatriculée dans le 33 est garée. Sûrement des vacanciers. J’ai envie d’être seul et j’hésite un court instant. Puis je me décide, après tout, discuter un peu me fera le plus grand bien, en plus, je suis couvert de sueur. J’appuie mon vélo contre des branches basses et m’avance discrètement. Il peut s’agir d’un couple d’amoureux, je ne voudrais pas déranger. Personne sur la petite plage, ni même aux abords. Après tout, peut-être les touristes sont-ils partis faire une petite balade le long de la rivière. Je descends la berge et m’avance tranquillement.

– Baptiste, quelle bonne surprise !

Cette voix mélodieuse, je la reconnaîtrais en mille. C’est celle de Josy. Je stoppe ma progression, mais il est trop tard pour faire demi-tour. Et puis, pourquoi fuirais-je ? Josy sort de l’eau dans un magnifique bikini rouge. Elle ne présente aucun danger, enfin… presque… mais où est donc son mari, le professeur d’histoire ?

– Bonjour Josy, si je m’attendais… mais tu es arrivée quand ? Samedi, tu n’étais pas au café de ta tante ! Et ton mari, il est où ?

Je parle, je parle, mais c’est surtout pour meubler, pour empêcher Josy de comprendre que je suis troublé. Je me demande où elle a bien pu trouver un bikini aussi petit ? Elle est belle la garce, trop belle !

Grand sourire aux lèvres, Josy s’avance. Elle s’approche plus près encore. Puis comme une amie, elle m’embrasse sur les deux joues. Mais elle reste toujours très, très près de moi, trop près. Sa poitrine… Lorsque je sens ses lèvres sur les miennes, ma raison m’ordonne de résister (Josy est mariée) mais mon corps me chuchote le contraire. Je ferme les yeux, peut-être y verrais-je plus clair ? Collée à moi, Josy me susurre quelques mots à l’oreille.

– L’eau est assez fraîche, j’ai un peu froid.

Son souffle est court et chaud. Mais cette chaleur est bien différente de celle du soleil.

Josy, quelqu’un pourrait arriver, nous surprendre !

Elle s’en moque… moi je n’ai plus le pouvoir de… et je capitule.

--------------------------------

Acheter Les derniers cahiers, fichier PDF, dans votre boite mail, 9.00 € >>>>

Amazon,  Les derniers cahiers, ebooks à 2.99€ >>>>

Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.