Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

07 Apr

Bécasses sauce bimbo

Publié par Michel Zordan

Bécasses sauce bimbo

Après les Anglais, les Américains,  les Chinois,  c’est au tour des Russes de squatter notre magnifique, je dirais même sublime bourg de Saint-Jean. Mais lorsque les bons français s’y mettent, escroqueries en tout genre, meurtres, l’étalage du savoir-faire de quelques-uns de nos compatriotes en matière de grande délinquance,  n’a  de leçon à recevoir de personne.

Le milieu dans lequel évolue cette histoire, c’est la campagne du Sud-ouest. Une campagne ou flotte toujours un soupçon de calme et de sérénité. Une campagne encore accrochée à ses clichés d’hier, où l'on veut vivre comme avant, mais avec le modernisme et les contraintes d'aujourd'hui. Une campagne du IIIe millénaire, avec Internet, le portable et même le GPS. Une campagne souvent incomprise, en proie aux doutes.

Ici, à Saint-Jean/Automne, la situation est encore plus alambiquée. En quelques mois et grâce au curé, le père Deslandes, le bourg a acquis une notoriété certaine, et même durant l’hiver, quantité de touristes font le détour. Cette célébrité soudaine a aussi eu pour effet de faire gonfler le nombre d’étrangers voulant y résider. Pour les habitants, c’est selon. Pour ceux qui pensent n’avoir rien à gagner (sinon des em…), le coupable est tout trouvé. Un curé, c’est fait pour dire la messe, célébrer les mariages, les baptêmes et enterrer les morts, pas pour faire du commerce à l’ancienne. Pour d’autres, les plus éclairés (enfin peut-être), ceux qui ont un peu, ou beaucoup à gagner, le curé est le sauveur. C’est celui qui a montré la voie. Une lumière peut-être divine est apparue dans le ciel de notre magnifique Sud-ouest, et notre saint homme a su trouver le premier « l’interrupteur ».

Je fais les présentations. D’abord, les Beaumont, de la ferme du Bouscarot. Moi, Martial, le fils, et le narrateur, Amélie ma maman, et Marcel, mon papa. Ensuite, viennent tous les autres, les bons, les méchants, les pas très futés, les ni trop bons ni trop méchants. L’étranger qui s’installe sans bruit, et ceux qui le tolère du bout des lèvres. L’étranger qui s’impose, et ceux qui le rabrouent.

bcasses_sauce_bimbo-_2cm.jpg

Bécasses  sauce bimbo 

ISBN  979-10-92612-26-4  -  162 pages 

Bécasses   sauce bimbo , collection le net au pré 

Extrait : Sur le pas-de-porte du manoir, le grand Grégoire converse avec une très, très belle femme. Grande, crinière blonde, très beau châssis monté sur « échasses », la demoiselle a des arguments pour communiquer avec efficacité. Peut-être un peu trop voyante, mais bon, certains aiment bien.

 

– Bonjour Martial, je te présente Claudia, une amie qui va pour quelque temps habiter le relais de chasse. Claudia, je te présente Martial, c’est l’ami dont je t’ai parlé. Il est le directeur du Musée des saveurs de Saint-Jean. Ses parents habitent une magnifique ferme, leurs chambres d’hôtes sont remarquables.

 

Très bien charpenté la demoiselle. Je lui tends la main, elle la prend, susurrant un « – bonjour Martial » avec un petit accent que je ne sais encore identifier. Le contact est fulgurant, j’ai l’impression qu’un fluide torride, impétueux, se déverse dans tout mon être. Sa main est douce, un véritable écrin de soie. Sa chute de reins mis en évidence par un minuscule short jeans, sa poitrine, ses jambes, son visage, ses cheveux… Je dois rapidement parler, pour contenir mon émoi. Son sourire étincelant, ses dents… putain qu’elle est belle.

 

Le fait de ne plus avoir de petites amies depuis quelques semaines entre-t-il en compte dans ma réaction ? Peut-être, en tout cas, la môme Claudia est canon, un peu trop voyante, mais… ça brille, et… ça attire le regard et on a envie d’y toucher. Prenant sur moi, je parviens tout de même à balbutier quelques mots.

 

– Mademoiselle… très honoré de faire votre connaissance. Vous… vous êtes la bienvenue à Saint-Jean.

 

J’en ai presque oublié mon ami et je fais des efforts surhumains pour surmonter mon trouble. Je dois très rapidement aiguiller la conversation vers un autre sujet, celui-là devient trop brûlant, et ma libido…

 

– Grégoire, alors ça y est, le déménagement est terminé ?

 

– C’était l’ultime étape, viens voir la grande salle, il me reste à ranger quelques affaires, mais tu vas être surpris !

 

Claudia, qui n’a pas encore véritablement prononcé le moindre mot, se joint à nous. Disons plutôt qu’elle me précède. Putain, ce déhanché ! Du haut de ses talons de vingt centimètres, elle m'allume, ou c’est naturel ? Non, non, c’est naturel.

 

Attention, dès que ça devient trop beau, vous pouvez être certain que les ennuis ne sont plus très loin ! Voyons Martial, elle est belle, un peu clinquante, mais ce n’est pas pour cette raison qu’elle représente un danger. 

-------------------------------------------------------------------  

unauteur.com - Acheter Bécasses sauce bimbo :  le fichier PDF  5€  >>>>>  contact@unauteur.com 

Amazon - Acheter Bécasses sauce bimbo :  ebook  à 2.99€ >>>> 

Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.