Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

10 - La louve de Notre-Dame - volet 1, collection contes et légendes

Publié par Michel Zordan

Collection contes et légendes - Le décor se plante  sur un marché fermier,  dans une bourgade médiévale de Gascogne.   Un homme s’attarde devant l’étal d’une herboriste.  Il demande  quelques informations, puis  se décide enfin,  et achète 3 à 4 plantes.  La discussion  avec la vieille dame que se prénomme Jeanne se poursuit,  et une certaine affinité s’instaure. Puis elle lui pose la question : – Vous êtes allé saluer la louve ? 

 – Mais de quelle louve s’agit-il ma chère dame ? 

– De celle de l’église pardi !        

 L’homme se dirige vers l’édifice et trouve effectivement une louve dessinée au burin sur l’une des pierres. Rien de très original ou de très artistique, pourtant  l’homme est intrigué et retourne vers l’étal de la vieille dame.  La discussion reprend,   comment cette louve est-elle arrivée là, et qui l’a dessinée ?  

– Écoute, il se raconte n’importe quoi sur cette louve, moi seule sais. Ici, je ne peux rien te dire.  J’habite une petite ferme à moins de deux lieux,  viens me voir demain, et tu sauras tout. Ah oui, ne viens pas trop tôt,  à la fraîche,  je cueille mes plantes. Je te préparerai une boisson de ma spécialité et si tu arrives avant moi,  fait comme chez toi. 

 Le lendemain l’homme arrive d’assez bonne heure, mais le soleil  tape déjà très fort et la vieille dame est déjà partie à sa  cueillette.   Bien en évidence une carafe d’un breuvage dans lequel flottent quelques glaçons, tout à côté un grimoire et 3 à 4 magazines. Il se sert,  boit deux à trois gorgées du breuvage qui s’avère très tonique, prends le grimoire et s’en va s’asseoir sous le grand chêne qui trône  devant la bâtisse.  Sur les premières pages, quelques mots, quelques phrases qui relatent des faits d’armes  de chevaliers gascons engagés dans les premières croisades en Terre Sainte.  Au fil des lignes,  l’homme à conscience que les mots,  les phrases deviennent inconsistants. Il a l’impression de pénétrer dans le récit et même de l’imaginer.  Rapidement il se retrouve plonger dans l’univers  du XIII ème siècle. C’est  à cet instant que commence l’histoire de Gauthier Valdemar,  en quête du secret de la louve. 

De l’an 1096, à l’an 1268, huit croisades eurent lieu en Terre Sainte. Très nombreux furent les chevaliers gascons à y participer. L’Ordre du Temple était un ordre religieux et militaire créé à Jérusalem en janvier 1129, peu après la fin de la première croisade. Le but de ces moines-chevaliers était de servir d’escorte aux pèlerins chrétiens qui osaient s’aventurer dans la région.

La louve de Notre-Dame

ISBN 978-2-9532863-6-6  - 238 pages 

La louve de Notre-Dame - volet 1, collection contes et légendes

Extrait : 

Ce lundi, j’avais rendez-vous avec Harpin Jacquemet,  le maçon tailleur de pierre de Villelonga.  Il devait me présenter une première ébauche des plans du castel de Lasmazères.  Me rendant à la cuisine, je trouvais Flore à genoux,  nettoyant le sol.  Lorsqu’elle me vit,  je devinai un petit mouvement des hanches, accentuant sa cambrure. Sûrement une vue de l’esprit, puisque Flore avait promis de ne plus m’émoustiller.  Il fut un temps  où cet appel aurait enflammé mes sens et même plus. Mais cette fois, il n’en fut rien.

 

–  Alors ma belle, déjà au travail ?

 

–  Ta satanée princesse a du mal à comprendre certaines choses. Je l’ai punie dans l’écurie.

 

–  C’est parfait Flore, c’est parfait. Lorsque Maître  Jacquemet sera là, tu le feras entrer dans la salle  d’armes.  J’y fais mes comptes.

 

J’étais sur le point de terminer mes additions lorsque  l’homme arriva.  Le castel me coûterait son pesant d’or :

 

–  Maître  Jacquemet, la tour du guet, ici à gauche, doit être  plus haute d’une toise.  Pour le donjon, je  t’avais  dit carré, pas rond. La chapelle n’est pas à sa place.  Le pont- levis, à l’est, face à l’entrée, pas au sud.  La cour, plus large et  plus longue aussi,  huit à dix pas de plus dans les deux sens. Et le chemin de ronde,  le long de la courtine, tu veux que mes hommes fassent disette avant d’y monter… ? Ici, les ajours doivent être plus grands…

 

–  Gauthier Valdemar, je peux toujours t’appeler Gauthier Valdemar n’est-ce pas ?

 

Je devais faire comprendre à ce maraud que je n’étais pas dupe. Que je n’oubliais pas qu’il avait manigancé contre moi et mes intérêts : 

 

–  Gauthier Valdemar, ce fut une autre époque Maître Jacquemet. Aujourd’hui, je suis le seigneur de Lasmazères. Tu dois t’y habituer tout de suite, y mettre dès à présent les formes. Après, ça viendra tout seul. Pour toi,  Messire, ça ira très bien.

 

Le maçon tailleur de pierre acquiesça  mais je compris bien qu’il n’appréciait pas la situation.

 

–   Messire, excusez mon impudence mais  je dois m’y prendre assez longtemps à l’avance pour approvisionner les matériaux. Une petite avance serait-elle envisageable ? Le délai aussi est un peu court !

 

–  Que nenni Maître Jacquemet, notre contrat est ailleurs. D’abord les plans. Ton premier versement, tu l’auras seulement lorsque la première tour sera haute. Pour le délai, pas question de dépassement.

 

Le maçon n’insista pas. Il me remit un double de l’ébauche et repartit.  Le sire d’Albret m’avait promis son aide pour le financement du château, il était maintenant grand temps de demander audience.  Pour l’organisation du mariage, pour les festivités, Dame Vianne et  maman avaient insisté pour  s’occuper de tout. De temps à autre, je devais juste donner un avis ou faire un choix.   

--------------------------------------

Acheter la louve de Notre-Dame, le fichier PDF dans votre boite mail pour 4.00 € >>>>

Amazon, acheter la louve de Notre-Dame, ebooks à 2.99 € >>>>

Acheter La Louve de Notre-Dame, édition papier, dans votre boite aux lettres à 9.00 € >>>>

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.