Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

15 Feb

Bécasses sauce Bimbo

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #Un auteur du Sud Ouest, #Michel Zordan, #micmac de bécasses, #bécasses sauce bimbo

Il est à peine cinq heures du matin, le soleil n’est pas encore tout à fait réveillé. Munie de sa vieille paire de jumelle, Virgnole est à l'affût, à cent cinquante mètres à peine en contrebas du poulailler du Manoir de Saint-Jean. C’est à deux cents mètres des habitations, mais c’est en plein bois. Il y a la source, de quoi bâfrer, alors, il s’y passe toujours quelque chose. Assis contre un arbre, à même le sol, Virgnole ne perd rien de ce qui se passe. Véritable homme des bois, le gugusse est un spécimen. Bien qu’il le boive bien souvent sec, il dit toujours que l’eau c’est pour le pastis, et il se tient très loin du savon, alors, les animaux ne font même presque plus attention à lui. Un lièvre, un chevreuil, un faisan, une palombe, une bécasse, une grive, un sanglier, aucun mouvement ne lui échappe. Si Virgnole n’a pas inventé le fil à couper le beurre, c’est un braco notoire, et côté faune il s’y connaît plutôt. Son vieux congélateur peut en témoigner. Tout le monde sait pour ses méthodes hors la loi, pourtant jamais il n’a été pris en flagrant délit. Il vit seul dans une vieille bâtisse sommairement aménagée. Il gagne chichement sa vie en travaillant de droite et de gauche, à la journée, mais comme il ne dépense rien, ça lui suffit. Petit plus, il monnaye très bien sa braconne à une clientèle de fidèles. Ce matin, Virgnole semble surtout s’intéresser aux abords du poulailler et du jardin du manoir. Il y a de l’eau et du grain à foison, alors… En jumelant, il vient justement d’apercevoir un énorme solitaire trottinant le long du grillage. Tranquille, la bête noire s’arrête, et commence à fouiller le sol. Virgnole s’éloigne alors rapidement, mais de son mobil-home, François Basillian, le jardinier et homme à tout faire du grand Grégoire, l’a aperçu et me prévient. J’accours, et me planque avec lui. Vers huit heures, Virgnole refait son apparition, accompagné de Robert Barthélémy. L’homme est précédé de Duchesse et de Bastide, des anglo-français, ses meilleurs chiens de pieds. Robert Barthélémy est le piqueur de la meute qui chasse pour Gaspard Piquemalle, le propriétaire du bail de chasse au gros de la propriété du Manoir de Saint-Jean. Malheureusement, Duchesse et Bastide, les deux stars de pieds de Robert ne perçoivent aucune émanation. Les deux hommes se disputent, pourtant, François et moi en sommes certains, Virgnole a bien vu ce matin un gros solitaire qui fouinait le long du grillage.

– Virgnole mes chiens, ils s’appellent pas Gastinne et Renette, mais Duchesse et Bastide, ce sont pas des rognes et ils n’ont pas bouffé des saloperies. Pour ta gouverne et pour que tu sois un peu moins con, Gastinne Renette, c’est la marque de la carabine du patron. On va aller voir un peu plus loin, mais je pessimise.

 

– Y trouve rien tes clébards, ça ne vaut même pas les croquettes que tu leur donnes. Moi je ne suis pas un chien de pied et pourtant, je suis certain d’avoir vu un énorme sanglier, le long du grillage, il se bâfrait, tes…

 

– Virgnole ferme-la, c’est peut-être à cause de tes relents de vinasse que Duchesse et Bastide ne trouvent rien. Rien qu’en ouvrant ta grande gueule, t’as effacé la voie.

Bon, j’ai assez perdu de temps, je n’ai plus rien à faire ici, je repars à mon travail. Si tu revois ton éléphant sans trompe, attache-le et seulement après, tu m’avertis.

Ce n’est pas possible, ce pauvre type, il a la cervelle ramollie, un sanglier qui ressemble à un éléphant sans trompe. Putain, j’ai perdu mon temps…Virgnole, il est de pire en pire, un éléphant sans trompe, et en plus… je le connais le bonhomme, j’aurai dû me douter.

Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.