Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

01 Jan

Embrouille de foie gras, façon kalach

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #Un auteur du Sud Ouest, #Michel Zordan, #le net au pré

Extrait -: – Bonjour Martial, je viens t’apporter quelques bocaux de « Coquine d’automne ». J’ai ouvert un pot, un vrai délice, tu vas goûter !

Le père Deslandes, a agit avec préméditation. Il sait que j’adore la confiture, mais il sait aussi que la date limite pour les livraisons, c’était hier. Sur les pots, l’étiquette parait presque banale, sauf le nom : la Coquine d’automne, et le tarif.

– Alors, tu en penses quoi ?

Une règle que j’observe toujours lorsqu’on me demande d’évaluer un met. Je ne réponds jamais à la première bouchée ou cuillerée, mais seulement à la deuxième. D’abord un sentiment de légèreté, mais elle est longue en bouche et se révèle nerveuse et légèrement acidulée. Originale et surprenante sont bien les mots pour la qualifier.

– Pourquoi ce nom, la Coquine d’automne. Elle est faite avec quoi ? Et le prix, c’est pour la douzaine ?

Non, non, pour un pot, mais même à ce tarif, dans la boutique on en tient pas. J’ai des clients qui m’en demandent de Paris, d’Angleterre et même de New-York et de Russie. Elle est élaborée à partir de fruits sauvages d’automne : alizes, sorbes, baies d’églantier, et…et pour les autres, je ne peux rien dire, secret, secret. Le fabricant est un paysan de la région. D’après lui, elle serait aphrodisiaque. Moi, je suis mal placé pour en parler, mais compte tenu de son succès, et de quelques remarques des clients qui en redemandent, je n’en serais pas étonné. Je pense que si nous arrivons à la lancer, le producteur augmentera très sensiblement les quantités.

Peut-être tenons-nous là la petite pilule bleue, version bio gastronomique ? Va pour la « coquine d’automne.»

Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.