Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

03 Dec

la villa du truand

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #Michel Zordan, #Un auteur du Sud Ouest, #rentrée littéraire

Que cela vous plaise ou non, sans les patrons, rien n’est possible. Ils sont l’air (pur) que nous respirons, le bien-être, la béatitude, dans nos familles, et l’argent dans nos poches. Fut une époque ou le roi envoyait ses corsaires piller les mers du Monde. Aujourd’hui ce sont nos patrons qui partent à l’abordage et pas que des mers. Pour parler vrai, ils sont les véritables guerriers du 21° siècle, à l’origine de tout ce qui fait la puissance d’un pays. Sans eux, pas de développement possible, sans eux pas d’argent dans les caisses, donc pas d’argent pour les élus, pas d’argent pour les fonctionnaires, pas d’argent pour les chômeurs, pas d’argent pour les inutiles (ils sont légion), pas d’argent pour les retraites, pas d’argent pour faire la guerre… Bref plus d’argent pour rien. Si les patrons arrêtaient de gagner de l’argent, ou s’ils s’exilaient, le chaos s’installerait en quelques jours. On les sollicite pour tout, mais en France, on les méprise, on les vilipende, on veut même les pendre sous le pont d’Avignon. Disons-le tout net, pour un guerrier du 21° siècle, la France n’est plus véritablement très attractive.

Gontran Merville est l’un de ces capitaines d’industrie qui a osé se remettre en question.

Alors qu’un destin de petit patron méprisé, déprécié, dénigré, discrédité, dévalorisé, l’attend en France, son pays, il ose pousser les portes de l’incivilité très loin, jusqu’à devenir milliardaire. Petit milliardaire certes, mais un milliardaire à 10 chiffres avant la virgule, même si le premier chiffre est petit, ça compte quand même (pour ceux qui ne sauraient pas, un milliard, c’est 1000 millions.) Profitant de l’aubaine, l’homme, toujours à l’affût de quelques millions de plus (un milliardaire cherche toujours à faire fructifier son pactole, c’est même pour cette raison qu’il l’est devenu), tente un retour en douce sur ces terres, jadis très prolifiques. Les trente glorieuses ne sont pas si loin. Cette magnifique propriété, la villa des Collines, ses 400 mètres carrés, son parc de plus de vingt hectares qui court jusqu’à la Méditerranée, n’est-elle pas une occasion en or ? Personne ne semble en vouloir, vraisemblablement parce qu’elle a appartenu à un truand ! Que nenni… c’est quoi un truand, c’est un individu qui n’a pas su exploiter toutes les « possibilités », souvent confuses pour devenir riche. Voler l’argent d’autrui, en lui mettant une arme sur la tempe, ça ne se fait pas… Et cette source du trou du Diable, que cache-t-elle ?

Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.