Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

18 May

Quel bon vin vous amène à Madiran

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #Géovignoble, #Quel bon vin vous amène

AOC Madiran
AOC Madiran

Géovignoble ...à la découverte du vignoble des AOC Madiran et Pacherenc de Vic Ces deux AOC se situent dans Grand-Sud-ouest. Indépendamment du Vignoble de Bordeaux, les vignobles du Grand Sud-Ouest représentent plus de 30 appellations d'origine, sur plus de 50000 hectares de vigne. Les vignerons nous propose une large palette de vins tranquilles : rouge, rosé, blanc sec, blanc doux, blanc perlé, blanc moelleux, blanc liquoreux, blanc vendanges tardives. Quelques appellations nous offrent également des vins effervescents de grande qualité en méthode traditionnelle ou champenoise.

Les AOC Madiran et Pacherenc de Vic Bilh - La région des vignobles est nichée aux confins de trois départements : Gers, Pyrénées Atlantiques et Hautes-Pyrénées, dans un coude décrit par le cours de l’Adour. Elle est encadrée par deux axes de communication, la route d’Aire sur l’Adour à Tarbes qui emprunte la vallée de l’Adour et celle d’Aire sur l’Adour à Pau qui longe sa bordure ouest. Le terroir est constitué par des lignes de coteaux parallèles orientés nord-sud, séparés par des vallées profondes. Ces coteaux longs de quatorze à dix-huit km de long et de deux à trois km de large, ont une altitude de l’ordre de trois cent mètres au sud et s’abaissent au fur et à mesure que l’on va vers le nord, pour finir par des éperons étroits tombant sur la vallée de l’Adour. Ces collines sont entaillées par nombre de petites gorges.


Le 10 juillet 1948, les vins de Madiran et Pacherenc de Vic Bilh accèdent au Rang d'AOC.

Un peu d'histoire - Le beau Pays de Madiran n'a pas manqué de séduire les romains qui y séjournèrent très longtemps. On peut ainsi retrouver dans bon nombre de localités des noms à consonance latine. Appréciant la richesse et la douceur de vivre, les romains y introduisirent très tôt la vigne. Ils célébrèrent ce merveilleux nectar par la représentation de ceps de vigne et de grappes de raisin sur des mosaïques dont on peut voir aujourd'hui un très bel exemple à Taron. Les premiers documents écrits sur le vignoble datent du XI° siècle. Ils révèlent que les congrégations religieuses ont été les grands artisans de la mise en valeur de la région, en particulier en matière de culture de vigne. Pendant des siècles le vin de Madiran a été utilisé pour la célébration de la messe dans tout le diocèse.

Sur les chemins de Saint Jacques de Compostelle - La renommée de ce vin s'est vite propagée par l'intermédiaire des visiteurs et des pèlerins de St Jacques de Compostelle de passage à l'abbaye fondée en 1030. Jusqu'au XIII° siècle, les comtes de Bigorre restent maîtres de la région. Puis, par traité de paix, cette région est cédée à Gaston de Béarn. Enfin elle est léguée aux Comtes d'Armagnac en 1309 qui la conserveront jusqu'en 1589. L'occupation du Béarn par le "Prince Noir", qui devient en 1360 le Prince d'Aquitaine, permet aux anglais de découvrir le vin de Madiran. Il est largement exporté en Angleterre. Le roi Edouard III le considère comme "vin d'apparat". Durant plusieurs siècles, le vignoble fait la prospérité de la région, malgré des différentes guerres.

Les cépages Blancs –

L’arrufiac, est le plus autochtone de tous les cépages du Pacherenc du Vic Bilh, il représente trente pour cent des plantations actuelles.
Le Petit Courbu, deuxième cépage très caractéristique de cette appellation, il est le plus polyvalent de tous.
Le Gros Manseng, largement cultivé dans les vignobles du val d'Adour, c'est l'un des cépages les mieux adaptés au micro climat de notre région.
Le Petit Manseng, c'est le cépage roi des grands moelleux pyrénéens. Les belles arrières saisons du Vic Bilh lui permettent d'exprimer toutes les saveurs des arômes de concentration de ses petits grains à peau dure que le Botrytis ne parvient pas à transformer.

Les cépages rouges -

Le Tannat est le cépage principal de l'Appellation Madiran, il n'est cultivé que dans les vignobles de Val Adour où la climatologie favorable de l'automne permet la maturation complète de ce cépage tardif.
Les Cabernets Franc et Sauvignon, fruité et souple facilement maîtrisable en vinification, ils constituent un support aromatique supplémentaire pour les Madirans, tout en venant assagir la fougue tannique du Tannat.
Le fer Servadou ou Pinenc, sûrement l'un des plus vieux cépages de la région, ce dernier a été réhabilité dans l'appellation ces dix dernières années dans des proportions ne dépassant jamais les dix pour cent.

Les Madiran sont exclusivement des vins rouges - Les Pacherenc sont exclusivement des blancs.

Les Madirans traditionnels, conviennent particulièrement bien avec la garbure, les viandes rouges, les plats en sauce, le magret de canard, les confits, le bœuf gros sel, les fromages des Pyrénées.

Les Madiran à dominante Tannat et à macération plus longue donnent des produits plus complexes. Ayant su attendre, ils sont à conseiller sur les petits gibiers, faisan, perdrix, lièvres, le chevreuil grillé ou en sauce, le sanglier, le foie de canard frais, ou d'oie, la poule au pot, le fromage des Pyrénées.

Le Pacherenc du Vic Bilh, vin blanc encore confidentiel par ses volumes de production étonnera et séduira vos amis.

Pacherenc sec, avec les poissons, les fruits de mer, les crudités, les charcuteries légères, les viandes blanches

Pacherenc Moelleux, avec, le foie gras ou les fromages des Pyrénées. Il sait aussi être un excellent apéritif.

En savoir plus avec les vignerons et les vigneronnes>>>

Richesses et saveurs, voyages aux cœurs des vignobles de Madiran et Pacherenc de Vic Bilh >>>

Un évènement incontournable, la fête des vins de Madiran et Pacherenc de Vic Bilh à Madiran

Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.