Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

22 May

la villa du truand

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #Michel Zordan, #Un auteur du Sud Ouest, #l

la villa du truand
la villa du truand

Extrait : Bonne journée en perspective, j’aime quand une journée commence comme ça. Je ne suis pas mécontent de moi, même si le pactole est un peu surévalué, ça me fera une cagnotte qui devrait avoisiner les 250 millions d’euros. Vous essayez de savoir combien il y a de zéros après le 2 et le 5, ne cherchez pas, ça vous ferait plus de mal que de bien. C'est dans des moments comme celui-ci que j’arrive à comprendre la haine qui nourrit les pauvres et les moins pauvres vis-à-vis des riches. Être riches, c’est comme être heureux, certains n’y parviennent jamais. Durant quelques jours, les tremblements de terre se sont succédé autour de moi, mais j’ai su relever la tête. Je vais allumer la télé et m’intéresser au feuilleton favori des Français le « Frenchy society reality show ». Cette villa des Collines aura été une très bonne chose pour moi. Je crois qu’être riche attire la richesse. Les millions ne veulent pas se disperser, ils souhaitent rester en communauté. À l’image des riches, des cons, des pauvres, des classes moyennes, de ceux qui y croient, de ceux qui n’y croient pas, les millions souhaitent rester entre eux.

De toute façon que ferait une famille de pauvres avec 250 millions d’euros ? Ils se feraient des ennemis et se couperaient des proches et des moins proches en distribuant à tort et à travers. De plus, ils seraient une proie facile pour les escrocs de tout acabit, et la famille n’y résisterait pas. Les parents divorceraient, les enfants se retrouveraient au beau milieu d’une inextricable et très instable situation. Je ne vous parle pas du fisc qui leur tomberait dessus à bras raccourcis. De toute façon, n’ayant aucune aptitude pour manier autant d’argent, ils se retrouveraient sans le sou après quelques mois, et ce serait la grande descente aux enfers. Vous vous rendez compte, des pauvres qui deviennent riches et qui retombent dans la pauvreté. Ce n’est pas humain. C’est irresponsable et pas très sérieux de confier autant d’argent à des pauvres. De toute façon, le système est organisé de telle manière, que cette fortune ne tarderait pas à retomber dans l’escarcelle des riches. Ce ne sont pas les grèves, les manifestations, les dégradations et les occupations de rues, de places et de raffineries qui changeront le monde. Ça peut défouler, mais à un moment la réalité et le fric reprennent le dessus. Changer de monde, ce n’est pas aussi facile. De toute façon, avec le RSA, les pauvres ne courent aucun risque de se retrouver riche un jour. C’est pour ça qu’il a été inventé, maintenir les pauvres dans un état précaire et pouvoir les manipuler. Plus il y a de pauvre et plus la manipulation est payante. Vous votez pour moi, et je donnerais sans doute une petite rallonge. Vous aurez même droit à des tickets de réduction pour aller au cinéma. Et peut-être même à des tarifs spéciaux pour aller voir la mer, en hiver bien sur, mais c’est la mer quand même.

Je suis en train de retrouver ma forme de riche. Être riche est tout d’abord une attitude, un état d’esprit. Si vous n’êtes pas riche dans votre tête, vous ne pourrez jamais le devenir. Vous trouvez mes pensées et mes propos ignobles, c’est votre droit. Mais arrêtez de vous faire du mal, la richesse ce n’est pas fait pour vous. Votre compte en banque sera toujours dans le rouge, pour la simple et unique raison que vous dépensez toujours plus d’argent que vous n’en gagnez. Gagner est un bien grand mot, mais je ne vais pas en plus vous enlevez cette illusion. L'ordre des choses est en train de se rétablir et je me sens vraiment en super forme.

Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.