Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

01 Jul

la villa du truand

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #Michel Zordan, #Un auteur du Sud Ouest

la villa du truand
la villa du truand

Extrait : Pour obtenir à peu près n'importe quoi, il suffit d’y mettre le prix, seul les cons résistent, et encore. Plus la contribution est importante, et moins il y a de cons. Une leçon que j’ai apprise et qui m’a bien servi pour devenir presque milliardaire, c'est d'être généreux quand on se trouve dans les embarras. L’argent à la faculté d'aplanir la plupart des difficultés, plus encore celles qui semblent insurmontables.

– Bonjour, monsieur Merville, je suis Ahmed Aboudarham, responsable des agents de sécurité. Vous avez de la chance, nous sommes sur le festival de Canne, c’est notre jour de repos. Mais avec la prime qu’on nous a promise, tous étaient volontaires, on dormira plus tard. Avec le supplément que vous nous proposez, n’ayez aucune inquiétude, on va les élaguer vos gauchistes.

Moins d’un quart d’heure plus tard, le commandant Martin arrive sur les lieux.

– Monsieur Merville, c’est une folie, les zadistes sont en train de rameuter. Demain matin, ils seront des centaines.

– À qui la faute commandant, si vous aviez pris les bonnes décisions immédiatement nous n’en serions pas là. J’ai averti le lieutenant dès que j’ai aperçu les premières larves. Vous auriez dû les traiter immédiatement. Vous avez attendu que les criquets naissent, maintenant vous allez être débordé. Vous auriez dû commencer par la névrosée de la DRAC, tout ça, c’est de sa faute, c’est elle qui les a rameutés.

– Justement monsieur Merville, cette femme, mademoiselle Albanie Dampierre, j’ai pris mes informations. Elle n’est pas exactement de la DRAC. Elle fait partie d’une association de défense du patrimoine qui travaille avec cet organisme.

– C’est quand même incroyable, tout ça à cause d’une pauvre folle qui n’est rien, qui n’a aucune autorité. Mais il n’y a qu’en France que l’on peut voir des choses pareilles. Et bien sur, elle est toujours en liberté, même pas une petite accusation d’usurpation de fonction. Elle est très certainement de gauche ou d’extrême gauche, alors elle ne risque rien. En fait, c’est le petit grain de sable, qui a tout foutu par terre. C’est bête parce que j’avais une idée sur la planque du truand. C’est bien sa planque que vous vouliez surtout retrouver, n’est-ce pas ?

Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.