Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

26 Apr

la villa du truand

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #Un auteur du Sud Ouest, #Michel Zordan, #roman, #rentrée littéraire

la villa du truand
la villa du truand

Extrait - À ces âges là, les enfants font leur crise d’ado, ils sont la plupart du temps odieux. Ça me peine un peu, mais ça m’arrange bien qu’ils restent avec leur mère. Lorsque la situation sera redevenue normale, avec quelques petits cadeaux tout s’arrangera. Les enfants, surtout ceux des riches (les chiens ne font pas des chats) sont naturellement vénaux, et avec un peu de fric, je reprendrais facilement le contrôle. Pas trop quand même, je ne tiens pas à les avoir continuellement dans les pieds.

Le désaccord est total et le divorce inéducable. Un PDG n’est pas un employé ordinaire et il n’a pas droit au chômage, je suis donc insolvable et ça m’arrange bien pour m’éviter de verser une trop importante pension alimentaire. Mais je me dois en plus d’endosser le costume de l’homme qui a perdu toute confiance en soi, qui se replie sur lui-même, au bout du rouleau, proche de la dépression. Ma femme n’a rien à faire d’un mari diminué, au bord de l’implosion, et rapidement le divorce par consentement mutuel est prononcé. Je joue tellement bien le rôle de l’homme au bord de la rupture, que la juge est plutôt magnanime. Elle propose même de m’octroyer, parité oblige, une pension que devra me verser ma future ex-femme. Voulant en terminer au plus vite, Karine accepte et notre maison de Neuilly est vendue à parts égales. J’ai besoin d’un maximum de cash pour me relancer et je négocie une part plus importante de la maison en renonçant à la pension.

Durant toute le période de transition et les diverses tractations, je m’accorde plusieurs voyages en Angleterre au motif de trouver du travail. À chaque fois, j’en reviens encore plus déprimé qu’au départ. J’aurai fait un excellent comédien. La raison de ces voyages n’est bien sûr pas la recherche d’un boulot. Mais ma réorganisation pour un nouveau départ, qui compte tenu de mes ateliers secrets en Espagne est en réalité une continuité. Vous devez vous demander comment j’ai pu accumuler assez de capitaux à l’étranger, sans éveiller de soupçons. La solution a pourtant été assez facile. La ROMOTICK SA avait une bonne clientèle en Angleterre, et dans toute l’Amérique du Nord. Prenant pour prétexte le défaut de paiement d’un client américain, j’avais chargé un cabinet spécialisé de Jersey, de suivre et surveiller les clients et de recouvrir tous les paiements venant de cette zone. Puis, rapidement tous les paiements étrangers transitèrent par Jersey. Je n’en reversais qu’une partie en France, en imaginant même au passage quelques faillites bidon. Tant que tout va bien, personne ne va voir ce qui se passe de l’autre côté des frontières. En plus à Jersey, ils ne causent pas à tort et à travers. Et quand tout s’écroule, il est déjà trop tard.

Mon pactole jersiais est assez conséquent et les autorités anglaises me traitent en VIP. Laissez les sous venir est leur slogan préféré, ils ne comprennent pas que la France puisse pousser les patrons à l'exil sans rien tenter. Tout est fait pour m’être agréable et l’aide apportée, la mise à disposition gratuite de locaux notamment, me permet une installation rapide.

Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.