Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

15 May

Un héritier à L'Arcange

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #Un auteur du Sud Ouest, #les exiles de l'arcange, #Littérature, #Loisirs&Culture, #Littérature BD & Poésie, #livres d'occasion, #roman, #rentrée littéraire, #médias, #Michel Zordan

Un héritier à L'Arcange

Extrait : La plupart des invités ont apporté un cadeau. Des cadeaux de tous les jours, bouteilles de vin, armagnac, bocal de foie gras, pots de confit, pastis gascon, merveilles et même volailles vivantes…je les remercie du fond du cœur. Lorsque grand-père me tend le cadeau envoyé par papa, l’émotion me submerge et je dois faire de gros efforts. Fébrile, j’ouvre le petit paquet et découvre une magnifique montre suisse en or de grande marque. Elle est accompagnée d’une lettre et d’une photo. Sur la photo, sa famille : Angelika, Simonetta, Julia et lui. J’ai tout de suite pensé « sa famille » parce que parfois, j’ai beaucoup de mal à me dire que j’en fais partie. Ils sont dans un autre Monde, ma famille c’est maman, grand-père, ma tante, mon oncle et mes cousins. Ému je jette un coup d’œil à la lettre, mais ce n’est pas le bon moment pour la lire. J’ai déjà une montre offerte par papa, mais celle-là sera ma montre du dimanche. Puis c’est au tour de maman de me donner son cadeau. En réalité, il s’agit d’un cadeau commun, entre maman, papa et grand-père. Le gros paquet est installé sur une petite table devant la porte d’entrée. Pressé de savoir, impatient je défais l’emballage sans trop de précautions, pour découvrir un magnifique poste de télévision « La Voix De Son Maître.» Un magazine de programmes « 7 Jours Télé 60 » l’accompagne. Maman possède un téléviseur à la ferme Etchebery, mais c’est le tout premier dans la commune de Floréal. Même les châtelains, les Clément-Autun n’en ont pas. Je pense que nous aurons de très nombreuses visites pour les prochaines soirées. Ce n’est pas pour nous déplaire. Il y a quelques années encore, en hiver, les paysans se réunissaient le soir, après souper, chez l’un d’eux, pour « l’espelofaire », le dépouillage des épis de maïs. La soirée s’achevait avec quelques châtaignes grillées et un petit verre de bourret. C’était juste un prétexte pour se retrouver. Peut-être la télévision remplacera-t-elle les épis de maïs ?

Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.