Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

20 Jan

Embrouille de foie gras façon kalach

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #Michel Zordan, #médias, #Un auteur du Sud Ouest, #Loisirs&Culture, #Littérature BD & Poésie, #album

foie gras façon kalach

Mardi 23 février, elle entre dans mon bureau à 11heures34 ; trente cinq, trente six ans, 1 mètre 80, belle blonde aux yeux bleus. Bien charpentée la dame, très certainement une sportive. 11heures 35, un pressentiment m’assaille. Le pressentiment est une sensation très particulière, qui vous donne l’impression de savoir à l'avance que les choses vont, la plupart du temps, mal tourner. Mais sur quels éléments notre instinct se base-t-il pour bâtir ce sentiment ? Dans ce cas précis, je suis juste persuadé que derrière cette belle plante, d’autres moins belles se cachent. Vous devez vous poser une question : pourquoi ce ressentit négatif ? Juste parce que la plante est belle ; non…pas vraiment, mais plus certainement à cause de mes expériences vécues !

Ses premiers mots prononcés en français me laissent deviner ses origines slaves. Tania Prokhor est la jeune sœur de Vladimir Prokhor, le nouveau propriétaire du golf et de l’ensemble immobilier de Saint-Jean sur Automne. Elle m’explique qu’elle est ici pour superviser le démarrage de la nouvelle saison de golf. Même si elle fait tout pour le dissimuler, je sens du stress, de la tension dans ses paroles. Son sourire ressemble plus à une crispation, qu’à une illumination du visage. Peut-être le passif du golf qui l’inquiète ? Pour briser la glace, je lui propose d’aller casser la croûte Chez Virgile, le café restaurant sur la Grand’ Place du village, pardon du bourg. Ses hésitations me font penser qu’elle a envie de dire oui et j’insiste. Durant le repas elle ne se détend pas vraiment. Je ne lui parle pas trop des péripéties passées. Elle doit savoir, et si elle ignore quelques détails certains se feront un plaisir de lui apprendre. Tania a beaucoup de mal à se confier. Alors je l’abreuve d’infos ordinaires sur mes parents, et sur tous les habitants de Saint-Jean qui comptent et même sur ceux qui ne comptent pas. Prise dans l’ambiance, elle se sent obligé de parler un peu d’elle. Tania a été championne Olympique et du Monde sur 1500 mètres. Devenue homme d’affaire après la chute de l’empire soviétique, son grand frère Vladimir la recrute. Mettre en avant une championne olympique, c’est toujours très payant. Avant son arrivée chez nous, Tania était en poste à Berlin. Je ne cherche pas à savoir qu’elles étaient ses fonctions.

– Je suis descendu à l’hôtel de la résidence Saint-Jean, mais je souhaite m’installer au durablement au Moulin-de-Saint-Jean. La maison est confortable, je dois juste revoir toute la décoration et le mobilier. Le style chinois ne me convient pas vraiment. Ça prendra bien plusieurs…

Au fil des mots, sans y paraître, Tania me suggère fortement. Et malgré les réticences de la petite voix* qui me chuchote à l’oreille, j’en arrive à lui proposer, d’habiter momentanément dans l’une des chambres d’hôtes pour riches touristes sise à la ferme du Bouscarot, chez mes parents

*La petite voix se fait entendre lorsque j’ambitionne de me lancer sur un chemin scabreux. Elle se voudrait être un contrepoids, la voix de la raison en quelque sorte.

Je n’écoute pas la voix de la raison ; pourquoi ? Je n’en sais trop rien ! Tania accepte sans aucune hésitation, sans même me demander les tarifs.

Résultat, le pressentiment (mauvais) que j’éprouvais à l’arrivée de la jeune femme dans mon bureau et qui s’était un peu estompé, reprend du poil de la bête. Mais que nenni, je persiste et signe.

– Je vais appeler maman, vous pourrez vous y installer dès ce soir.

Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.