Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

04 Feb

Gaillard, Seigneur de Saint-Cirq

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #Un auteur du Sud Ouest, #Michel Zordan, #contes et légendes, #Occitania, les voleurs de royaume

 

– Ne t’inquiète pas demi-portion, je ne serais pas très long.

Cela fait longtemps que le petit bonhomme ne m’a pas appelé par ce nom. Je reste là à attendre, me demandant même un moment si Altiq ne s’est pas fait prendre. À quelques pas, poussant une charrette à bras chargée de petites jarres au goulot étroit, un camelot prend place. Il commence à haranguer les passants, en un instant, la foule s’agglutine et je ne le vois plus, l’entendant juste. Il vente les mérites d’une boisson, qui guérit tout, même la maladie de la vieillesse. Apportant l’amour, la richesse et la beauté et tout un tas d’autres bonnes choses.

– Gentes Dames, ce nectar est pour vous un don du ciel, le Tout-Puissant vous a exaucé. Avec ce breuvage divin vos vieux époux retrouveront l’étincelle de la jeunesse et l’insolence des temps révolus. Les plaies les bosses les courbatures disparaitront comme par magie. Il leur redonnera la vigueur, le bouillonnement, la véhémence, le mordant, la puissance et la générosité. Aux plus jeunes il apportera la bravoure, le panache, la fertilité, l’audace des chevaliers impétueux.

Débitant son discours, sûrement maintes et maintes fois répété, le maraud ne perd pas de temps, s’attaquant à l’autre partie de son auditoire.

– Mes Seigneurs, pour vous cet élixir aspire au miracle. Avec seulement deux à trois godets, vos épouses seront plus douces encore, plus dociles, plus captivantes, rayonnantes à souhaits. Elles vous apparaîtront sous un nouveau jour, belles, aimantes, attentives. Les enfants qu’elles mettront au monde seront bien plus vigoureux, aucun maux ne pourra les atteindre.

Le bougre sait s’y prendre, son discours séduit, les jarres partent comme des petits pains. Il s’agit d’un vin de Monbazillac élaboré par les moines du monastère du même nom. J’avais aperçu ce nom de village ce matin même, sur les collines en quittant notre abri de fortune. Monbazillac est aussi le nom du monastère avancé par Altiq à Herbert de Lothaire, prévôt du seigneur de la Roque-Gageac. Je suis maintenant certain …

– Alors maraud, tu attends quoi avec ces destriers ?

Commenter cet article

serrurier paris 14/02/2015 18:57

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.