Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

29 Jan

AOC rouge du Haut-Poitou et côte de bœuf grillée, sauce marchand de vin

Publié par Michel Zordan

Vous souhaitez épater vos amis, alors, sortez des sentiers battus, et osez un AOC rouge du Haut-Poitou, avec côte de bœuf grillée à la plancha, sauce marchand de vin

Géovignoble… « Quel bon vin vous amène » à la découverte de l’AOC du Haut-Poitou.

Les quelques petites infos qui suivent ne manqueront pas de parfaire votre image, d'hôte, ou d'hôtesse assez calé sur le sujet. Attention, il est indispensable de les glisser, naturellement, tout au long de la conversation, sinon vous allez passer pour un monsieur, ou une madame je-sais-tout.

Le vignoble du Haut-Poitou se répartit au nord de Poitiers, à partir de Neuville-de-Poitou sur plus de 500 hectares, dont presque 85 % en AOC. Il est situé sur deux zones bien distinctes, la première du jurassique avec un sol plutôt argileux et la seconde du cétacé avec un sol plutôt sableux. Quelque 300 viticulteurs, dont une grande majorité est adhérente à la cave coopérative de Neuville, proposent une gamme très intéressante des vins blancs, rouges et rosés.

Les Haut-Poitou rouges sont des vins mono cépage ou d'assemblage issu de cépage gamay, cabernets et pinot Noir.

Les Haut-Poitou blancs sont des vins mono cépage ou d’assemblages issus de Chardonnay et sauvignon.

Les Haut-Poitou rosés de saignée après une courte macération, sont issus de gamay et pinot Noir.

Faits d’histoires - Durant la guerre de Cent Ans, Neuville souffre de sa position aux marges des possessions françaises et anglo-aquitaines. Comme tout le Poitou, elle repasse sous contrôle anglais en 1360. En 1410, la paroisse s'organise et prend le nom de Notre-Dame de Neuville. Le Poitou avec ses amandiers, ses noyers, ses vignes, nourrit sa population. Commerce et artisanat se développent (négoce du vin, du blé, de la laine, des bœufs et des mules). Durant toute la période médiévale, les vins du Poitou jouissent d'une grande renommée. En 1199, quand Jean Sans Terre fait fixer les prix des vins en Angleterre, la production bordelaise n'est pas citée, au contraire des vins blancs du Poitou, de ceux d'Anjou et de France. Cette prééminence implique que la production poitevine au XIIe siècle avait beaucoup de similitude - sinon de parenté - avec les vins plus septentrionaux. En effet ces vins étaient issus du chenière ou blanche chenière, qui a été assimilé au chenin d'Anjou.

En 1224, le clerc Henri d'Andeli indique dans sa célèbre « Bataille des vins » que les crus de Chauveny et de Montmorillon sont considérés comme étant parmi les plus grands à la cour du roi Philippe Auguste.

Au XIIIe siècle, un trafic maritime régulier s'instaura entre La Rochelle et Bruges faisant du port flamand, la plaque tournante de redistribution des vins du Poitou. Ils sont exportés en Flandre, dans les villes hanséatiques de la mer du Nord et même en Orient

La Papauté d'Avignon les apprécie. Le cardinal Annibal de Ceccano, le 30 avril 1343, offrit au pape Clément VI un repas entré dans les annales de la gastronomie. Parmi les vins servis, il y avait ceux de La Rochelle, c'est-à-dire du Poitou.

Tous les documents du XIVe siècle font la preuve que Flamands et Anglais s'approvisionnaient essentiellement en vins blancs. Mais si la destination finale resta identique, l'approvisionnement de la Flandre varia dans ses ports. Au cours des années 1380, ce fut Damme, qui prit le relais avec annuellement 10 000 tonneaux de vins en provenance du Poitou. Une telle manne excita l'envie, puisqu'en 1382, les Gantois attaquèrent ce port. Et Froissart de narrer : « À donc furent extraits de ces beaux celliers de Damme tout le vin qui estoit du Poitou, de Gascogne et de La Rochelle, plus de 60 000 tonneaux, et envoyés à Gand. » Si ces pilleries entre cités étaient alors monnaie courante, ce qui l'était moins était le commanditaire, l'abbaye Saint-Pierre de Gand. Celle-ci entreposa dans ses caves une « grande quantité de vin du Poitou tant pour la consommation des moines que pour la vente aux bourgeois de la ville. En savoir plus sur Wikipédia>>>>

Côte de bœuf grillée à la plancha, sauce marchand de vin >>>>>

En savoir plus avec les vignerons et les vigneronnes du Haut-Poitou>>>

Richesses et saveurs, voyages aux cœurs des vignobles du Haut-Poitou >>>

Sur youtube le clip de la chanson du Haut-Poitou>>>

Le patrimoine du Haut-Poitou>>>

Visiter Poitiers et ses environs>>>

Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.