Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.

13 Apr

la villa du truand

Publié par Michel Zordan  - Catégories :  #Un auteur du Sud Ouest, #Michel Zordan

Extrait : – Vous n’ignorez pas, monsieur Merville, que la BCE, la banque centrale européenne a décidé de supprimer le billet de 500 €. Les pays membres de l’euro n’émettront dorénavant plus ce billet. La raison invoquée par la BCE et quelques pays membres, pas tous, est que ces billets sont utilisés pour le blanchiment d’argent et les trafics en tous genres. C’est vrai qu’il est plus facile de planquer dix millions d’euros en billet de 500, qu’en billet de 200. Le problème est que l’euro est devenu un concurrent très sérieux, trop sérieux du dollar US. Partout dans le monde notre monnaie est considérée comme très, très fiable et en réalité ce sont les Américains qui ont fait pression sur l’Union européenne pour supprimer ce billet qui leur fait une trop grosse concurrence. Aujourd’hui les transactions en cash sont bien plus nombreuses qu’on ne le croit. Les Américains avaient un billet de 500 dollars, et même un de 1000 dollars. Mais ils n’ont plus été réimprimés depuis 1946 et ils ont été définitivement retirés de la circulation en 1969. Ils sont presque introuvables aujourd’hui, et n’intéressent que les collectionneurs, mais ils ont toujours un cours légal. Le billet de 500 euros ne peut pas disparaître comme ça, même si les pays n’en impriment plus, il aura un cours légal de par le monde pendant encore 20, ou 30 ans. C’est le plus gros billet encore en circulation. Le 500€ que certains surnomment le Ben Laden était sur la sellette depuis quelques années déjà et des petits malins ce sont dit qu’il y a avait un bon coup à faire. Créer la pénurie à n’en raflant le maximum. Le fait que les états ne l’impriment plus, va grandement les aider. Dans certaines rues de Paris, ce billet de 500€ se négocie déjà à 530, et voire 550€. D’après les informations de la DGSE, de Tracfin, du GAFI (Groupement d'Action Financière ou FATF pour Financial Action Task Force) et de certains autres services de renseignements étrangers, Aleksandr Boukov aurait déjà accumulé en billets de 500€, entre 5 et 7 milliards. Tout cet argent n’est pas à lui, il travaille en sous-mains avec des investisseurs russes, mais également américains et de toutes nationalistes. Il peut les revendre partout dans le monde, les voyous, mais pas que, vont se les arracher. Imaginez, dans quelques années des billets de 500€, à 700 ou 800€, peut-être même à 1000€. Les investisseurs peuvent doubler leur mise, sans prendre trop de risque. D’après les spécialistes, ce pactole est très certainement quelque part chez vous, monsieur Merville.

Je suis sous le choc, je m’attendais à un pactole, mais pas de cette importance. Je comprends maintenant mieux certaines choses. Par contre, ce que je ne comprends pas c’est pourquoi je suis personnellement mêlé à cette affaire.

Commenter cet article

Archives

À propos

Michel ZORDAN présente des extraits de ses romans. Il se laisse également aller à quelques réflexions sur l’actualité.